Les émonctoires, "portes de sortie" de l'organisme...

Qu'est-ce que c'est ? A quoi servent-ils ? L'analyse du fonctionnement des émonctoires fait partie intégrante du métier du naturopathe. Savoir interpréter les signes d'un organe d'élimination en souffrance, affaibli ou en parfait état de fonctionnement est indispensable pour apporter des conseils adaptés. ⁠

Au sein de notre organisme, nous en comptabilisons cinq et même six chez la femme.

Le premier (et le plus grand!) est la peau. La transpiration est tabou et on lui fait souvent la guerre mais c'est vital ! Elle permet à l'organisme de chasser molécules & éléments indésirables à l'extérieur du corps. C'est pourquoi, pratiquer une activité physique régulière permet de favoriser le processus de transpiration.


Le foie est le deuxième plus grand organe du corps. Véritable usine de stockage & de filtration, il se charge de dégrader tout ce qui est considéré comme toxique et inutile à l'organisme. C'est lui qui travaille dur pour éliminer l'alcool, les résidus de médicaments... et qui participe activement à la digestion de repas trop gras.



Les intestins, pilliers du processus d'assimilation et de digestion des aliments, ils permettent l'élimination de tout ce qui n'est pas ou plus utile à l'organisme.

Sensible à notre alimentation, au stress, aux émotions... Ils peuvent être le lieu de troubles digestifs récurrents.





Spécialistes de l'équilibre interne de l'organisme (pH du sang, évacuation des déchets métaboliques et toxiques en provenance du foie, des ions...), les reins ont un rôle essentiel pour le maintien de notre santé. C'est pourquoi une hydratation quotidienne et suffisante grâce à une eau peu minéralisée permet de les préserver.


Les poumons permettent l'absorption d'oxygène, un des élément essentiel au fonctionnement de nos cellules mais également le rejet du CO2. Souvent bloquée, stimuler sa respiration grâce à une activité physique apporte de grands bienfaits.


Emonctoire supplémentaire chez la femme, l'utérus est une porte de sortie des toxines & molécules indésirables lors des cycles menstruels. Ainsi, la femme a tout intérêt à stimuler ses autres émonctoires lors de l'arrivée de la ménopause.

Attention cependant, favoriser le processus de détoxication de nos émonctoires est important mais il n'a pas lieu d'être quand l'organisme est déjà épuisé et/ou affaibli. C'est pour cela que les nombreux conseils de détox que l'on peut trouver dans les magazines féminins par exemple, ne doivent pas être mis en place à la légère. ⁠Nous sommes tous uniques et une détoxication doit être individualisée en fonction de nos propres capacités. Il est donc préférable de se faire accompagner par un naturopathe avant de se lancer tout(e) seul(e) dans un processus de détox.


A très bientôt, prenez soin de vous !

Caroline




Posts récents

Voir tout